…. ….Lorsque François Bertholet se réveilla ce matin-là, sa vie avait changé pour toujours. Mais il ne s’en rendit pas compte tout de suite. Pour l’heure, à cause d’une gueule de bois carabinée, il se leva péniblement de son lit au sommier défoncé et alla dans la cuisine se préparer un café, le tout en […]

en lire plus

les larmes en croix j’ai voulu dire à ma négresse « Prends-moi dans tes yeux de tendresse » mais je n’ai que serré le poing trouvé refuge dans mes chagrins. Déchirée de choix impossibles ma vie : une noix qui dérive troublée de doutes et sans malice Vois, ce qu’il reste de moi. un fantôme […]

en lire plus

Vidé… et le stylo dans le regard des cœurs cadenassés Ivre… Le verre vide les poumons pleins de ce goudron qui me dévore de cris de colère bâillonnés Libre… tous mes amours ont pris la foudre Qu’en ai-je à foutre moi, l’irréparable ? Vide… Après cet accablant constat, les yeux rougis par les écrans et […]

en lire plus

  1 Il est bientôt midi, je me suis réveillé avec la gueule de bois et je n’ai aucune, mais alors AUCUNE idée de quoi écrire dans la chronique que vous lirez demain. Aussi, pardonnez-moi d’avance de la tournure qu’elle risque de prendre. Pour ce qui est de l’inspiration, vous avez un indicateur extrêmement fiable […]

en lire plus

  ….Laissez-moi vous raconter ma première histoire d’amour… ….Je devais avoir treize ans. Le mari de ma cousine m’avait offert une guitare électrique. Une sorte de réplique Les Paul, moins épaisse, avec le logo des planches à voile Mistral tatoué sur la tête du manche. À l’époque, je commençais à peine la guitare classique. Mon […]

en lire plus

car elles ont déjà fracturé nos cerveaux. Nous nous faisons engloutir par la nuit ………et nous nous contentons ………d’envier ce qui se planque ………derrières leurs vitrines éclairées Nous nous foutons d’où ça vient de qui l’a fabriqué : ………………….– un môme enchaîné à sa ………………….table en Asie ………………….– ou une fille avec 3 gosses ………zéro […]

en lire plus

  Si vous avez un tant soit peu d’observation, vous remarquerez qu’il n’y a aucun alinéa dans ce texte. Certains – les plus cultivés sans doute – se diront « tiens, il fait du Djian » (petit coucou à Charlie). Les autres, la majorité sans doute, s’en foutront et ils auront bien raison. La vérité […]

en lire plus