Je me suis réveillé vers midi Dehors la planète était toute mouillée et les vitres aussi et puis elle soufflait, pas contente J’ai mis ça sur le dos des émissions politiques qu’on avait regardées la veille ensemble… moi aussi ça m’avait énervé. Je suis allé faire du café en me grattant le cul. Verre […]

en lire plus

JOURNÉE ORDINAIRE ….Il faisait chaud et lourd dehors. Dans ma tête j’en parle même pas. Principe de vases communicants je suppose… ou ce truc spirituel à la con qui dit que tout est relié. Allez savoir… ….Ça a commencé au réveil, avec un bruit de perceuse directement dans la tronche. Le voisin s’était mis au […]

en lire plus

….Après avoir donné l’ordre de dégager par la force les manifestants et grévistes qui bloquaient les usines depuis trois jours, le Président entra dans le bureau de ses appartements privés. Il s’attendait à y trouver son grand ami et partenaire, monsieur Ralf Finery, président du GÉMII : le Groupement Émérite Mondial des Industriels et Investisseurs. Celui-ci […]

en lire plus

  ….Alors bien entendu dans la semaine, comme j’avais le cerveau un peu pris par mes gueules de bois à répétition et mes fantômes personnels, j’ai regardé la télé, les chaînes infos (ou intox, comme vous voulez). Et… heureusement que je suis un extrême cynique un brin branleur pour en rire tellement c’est affligent, de […]

en lire plus

  suite de la chronique souterraine #3 (mais qui peut se lire à part)   ….Après un petit déjeuner rapide, François et les deux Allemandes se séparèrent. Bien entendu ils s’échangèrent leurs coordonnées et, bien entendu toujours, personne n’en fit jamais usage. ….Le pouce à nouveau tendu au bord de la route, direction le nord, […]

en lire plus

Je me suis rasé le kiki et… à part que c’est tout doux au niveau des couilles, j’en vois pas trop l’intérêt. Attends, quand je dis « rasé »… en réalité j’ai pris ma tondeuse pour tondre au ras ma barbe du bas, – c’est important pour moi de le préciser – j’en suis pas encore à […]

en lire plus

Autant profiter d’être (encore ?) inconnu pour me lâcher. « Tu sais comment on fait avorter une musulmane ? – Non. – Ben tu lui assois le cul sur un radiateur. – … – … – ‘ comprends pas. – Mais si, le « beur » fond à la chaleur. – Tu sais que t’es drôle toi ? » Vu l’époque […]

en lire plus

…. ….À 19 ans, le cœur arraché par une gonzesse qui ne lui avait pourtant pas fait grand-chose, François prit une tondeuse, rasa ses cheveux longs (symbole complètement con d’un nouveau départ) et se mit à pointer du pouce sur la route, accompagné du vieux sac à dos de son père. N’y connaissant pas grand-chose […]

en lire plus