Propos recueillis par une vraie fausse journaliste… Il est cinq heures du soir, il a plu toute la journée et j’ai cherché un moment dans les rues sales et trempées de Terre Sainte l’adresse exacte que l’Écrivain Souterrain m’avait envoyée deux jours plus tôt par mail. « Vous prenez la rue de l’Église et vous […]

en lire plus

    C’est avec une grande fierté – et une trouille immense aussi – que je vous vous présente, en ce jour de fête de la Liberté,  mon roman Où veux-tu qu’je r’garde ? Alors, comme je ne peux pas juger de la qualité du livre, et que vous aurez tout le loisir d’en lire la […]

en lire plus